🇫🇷. France : Les sorciers congolais au cœur des quartiers.

Autrefois, la sorcellerie était une affaire des gens vivant au pays, mais aujourd’hui, elle concerne même les Congolais en Europe, en l’occurrence en France. Depuis une vingtaine d’années, cette pratique s’est amplifiée dans des quartiers de la banlieue parisienne où réside une grande partie de cette population.


Le monde invisible et son peuple de sorciers et autres Ndoki sont plus que jamais une donnée incontournable de la vie quotidienne des Congolais résidant dans des quartiers populaires en banlieue parisienne. Au point qu’il est permis de se demander si, nulle part ailleurs que chez les Congolais, ce phénomène culturel est aussi ancré. Les pasteurs d’églises dites de réveil, « Bi Nzambi-Nzambi », vont jusqu’à en faire le thème préféré de leur prêche afin d’attirer des adeptes, dans ces quartiers où les gens meurtris croient facilement aux miracles.

CONSTAT

Le constat est le même dans beaucoup de quartiers de la banlieue parisienne : « On envoie des sorts et on se les renvoie, on se blinde… ». La sorcellerie que l’on croyait réservée aux gens qui sont restés au pays, au village, se pratique maintenant aisément en Europe, dans le cas présent en France, dans des quartiers populaires. Les sorciers, les jeteurs de sort et autres malfaiteurs congolais y agissent. Rien d’étonnant. L’envie, la jalousie, la convoitise et la cupidité ont largement contribué à l’émergence de ces pratiques mystico-ésotériques.

[…]

LA VILLE DES MUREAUX POINTEE DU DOIGT

La sorcellerie ! Voilà le phénomène qui touche notamment la ville des Mureaux en banlieue parisienne. Le fief des sorciers congolais résidant dans cette ville de l’Ouest parisien se trouve dans un des quartiers mal réputés de la ville.  Beaucoup de témoignages confirment l’existence inquiétante de ce phénomène dans cette zone.

[…]

Source:

http://www.lepotentielonline.com/index.php?option=com_content&view=article&id=7059:france-les-sorciers-congolais-au-coeur-des-quartiers&catid=88:sociale&Itemid=514