Terrorisme : début des travaux pour le mur à 20 millions d’euros protégeant la tour Eiffel

Les préparatifs aux travaux de construction d’un mur de verre antiballes de trois mètres de haut débutent ce lundi.

Cela va être l’un des chantiers les plus suivis de la rentrée. Dès ce lundi, les tout premiers préparatifs aux travaux de la construction du mur de verre autour de la tour Eiffel vont démarrer. Comme annoncé, le monument le plus célèbre au monde va être protégé.

Pour un coût de 20 millions d’euros, deux parois de verre anti-balle de trois mètres de haut vont être érigées à l’avant et l’arrière de la tour pour que celle-ci soit séparée à chaque fois de la route. Leur installation débutera le 5 octobre. Sur les côtés, au milieu de jardins et non loin des habitations, des grilles seront installées et donneront sur les allées cavalières. Elles feront, cette fois, 3,24 mètres de haut en écho aux 324 mètres que mesure la grande dame de fer…

Les visites restent ouvertes

Les travaux « ne vont gêner en aucune manière l’arrivée des visiteurs », a précisé M. Martins. Ils pourront toujours accéder gratuitement au parvis après passage aux contrôles. En 2018 commencera un chantier de peinture qui durera deux ans, de même que la réfection des ascenseurs jusqu’en 2022.

Les travaux d’un futur centre d’accueil pour touristes commenceront en 2021 et dureront jusqu’en 2023. Il ne devrait plus être question d’un projet en sous-sol, avec galerie commerciale.

Ce vaste plan visant à mieux sécuriser mais aussi mieux accueillir les visiteurs (billeterie en ligne), doit s’étaler sans fermeture du site pendant la période 2017–2032. La plupart des objectifs doivent être atteints avant 2024 pour les jeux Olympiques qui se tiendront à Paris.

Hausse des tarifs

Le tarif maximum « sommet ascenseur » va passer de 17 euros à 25 euros, au premier janvier 2018. Les autres tarifs, autres que sociaux (jeunes, chômeurs, etc) seront relevés de 3 à 6 euros.